Blog

Island people

Reserver
Voir toutes les nouvelles

Nouvelles

Nature et culture à Majorque : 5 excursions inoubliables

26/03/2021

Nature et culture à Majorque : 5 excursions inoubliables

 

Majorque est un trésor naturel, historique et culturel. Nous voulons aujourd'hui vous proposer 5 excursions pour planifier votre prochain voyage à Majorque avec Inturotel. Le contact avec la nature rend la vie plus belle et nous rend plus heureux... Nous vous conseillons de rechercher des itinéraires et des cartes sur une application comme Wikiloc. Commençons !

 

 

Le sanctuaire de Sant Salvador

 

Ce sanctuaire du XIVe siècle, situé à 500 mètres d'altitude, offre des vues panoramiques spectaculaires sur Majorque. Les origines du sanctuaire de San Salvador remontent à 1348. Ce sanctuaire se compose aujourd'hui d'une église du XVIIIe siècle, d'une petite chapelle de 1910 et d'un monument au Christ Roi de 1934.

 

 

Cette excursion suit un sentier paisible et agréable, adapté à toute la famille. Sur le sentier, vous trouverez un chemin de croix du XIXe siècle, avec différentes stations qui représentent des moments vécus par Jésus le jour de sa crucifixion. Vous trouverez également « el macolí del gegant » (ou « le caillou du géant »). Selon la légende, un jour, un géant qui terrorisait les habitants laissa tomber un « caillou » de sa chaussure. Aujourd'hui encore, la coutume des habitants de Felanitx est de jeter une pierre sur ce gros rocher, qui se trouve à environ 10 mètres du sentier, et de faire un vœu.

 

L'ascension dure 1 heure. Le sanctuaire de Sant Salvador est situé dans le village de Felanitx, à seulement 20 km de la magnifique Cala d'Or, où vous pourrez séjourner dans l'un des hôtels Inturotel en bord de mer.

 

 

La forêt de Lluc et son monastère

 

Le sanctuaire de Lluc est le site de pèlerinage le plus important de Majorque et l'un des plus connus d'Europe. Il se trouve dans l'une des plus belles enclaves naturelles de l'île, caché parmi les forêts et les montagnes de la Serra de Tramuntana, inscrite au Patrimoine mondial par l'UNESCO.  Ce n'est pas pour rien que le nom Lluc vient du toponyme latin Lucus, qui signifie « forêt sacrée ».

Les premières mentions concernant l'installation d'une chapelle à Lluc remontent à l'année 1268. À l'intérieur du monastère actuel, vous pourrez adresser vos prières à « La Moreneta », la vierge la plus populaire de Majorque, qui, selon la légende, a été trouvée par un enfant berger.

Si vous aimez les plantes, ne manquez pas de visiter son jardin botanique, avec plus de 200 variétés de plantes des îles Baléares, certaines endémiques et en danger d'extinction, que l'on ne trouve que dans la zone du Puig Major.

Et, pour vous réconforter, n'oubliez pas de déguster un chocolat chaud avec une ensaïmada (viennoiserie typique de Majorque), ou une savoureuse coca de patata (beignet sucré aux pommes de terre), avant de dire adieu à ce refuge naturel et spirituel !

 

 

Camí des Correu

 

Chemin aux racines médiévales qui relie les beaux villages d'Esporles et de Banyalbufar, le Camí des Correu longe les chemins classiques de la Serra de Tramuntana entourés de forêts de chênes verts et de magnifiques vues sur la côte et la Méditerranée.

 

Il date de 1401 et jusqu'au XIXe siècle, c'était la seule voie de communication entre ce village et le reste de l'île. Il fait partie de l'itinéraire des chemins en Pedra en sec (en pierre sèche) traversant des paysages en pierre sèche. La pierre sèche est une technique ancestrale qui consiste à poser des pierres sans mortier. Cette technique était utilisée pour construire les murets pour la culture en terrasse à flanc de montagne, murets qui délimitaient les propriétés et les champs et servaient à paver les chemins.

 

 

Le point de départ se trouve dans l'église d'Esporles. L'itinéraire dure environ 2 heures et demie, et c'est aussi une excursion adaptée aux familles en raison de sa faible difficulté et de sa signalisation très claire.

 

 

Puig des Teix par le Camí de S'Arxiduc

 

Valldemossa est l'un des plus beaux villages de Majorque. Situé au cœur de la Serra de Tramuntana, l'un des sommets qui l'entourent est le Puig des Teix, avec ses vastes forêts de chênes verts. La découverte du « Camí de S’Arxiduc », construit au sommet du Puig des Teix au XIXe siècle à la demande de l'archiduc Louis-Salvador, membre de la famille impériale autrichienne et l'une des personnalités les plus importantes de ce siècle sur l'île, constitue l'un des grands attraits de cette ascension. L'archiduc a passé de longues périodes entre 1867 et 1915 sur ses propriétés situées entre Valldemossa et Deià.

 

Lors de ses nombreux voyages de recherche en Méditerranée, l'archiduc a cartographié la côte sud-est où se trouvent les hôtels Inturotel, et s'est arrêté à Cala LLonga pour explorer les criques de la région, laissant un témoignage écrit de cette visite :

 

« Plus loin, nous voyons l'arche naturelle appelée Es Pontàs, antichambre de Cala Mitjana. Une grotte marine, domaine des pigeons sauvages, se distingue sur la falaise rougeâtre, avec une tour de guet au sommet et un promontoire au sommet plat, puis vient Cala Ferrera. Sur la gauche, se trouve el Caló de Ses Dones, dont la plage de sable est peuplée de pins, et, en arrière-plan, nous voyons le Castell de Santueri et Sant Salvador ».

 

“Farther along we see the natural arch called Es Pontàs, the antechamber to Cala Mitjana cove. A sea cave, the domain of wild pigeons, stands out in the reddish cliff, along with a watchtower up high and a headland with flat summit followed by Cala Ferrera. To the left is Caló de Ses Dones, whose sandy beach is populated by pine trees, and, at the back, we see Castell de Santueri and Sant Salvador”.

 

 

Barranc de Biniaraix

 

Une ballade de deux heures entre d'anciennes terrasses en pierre, avec des vues inoubliables sur Majorque. Le Barranc de Biniaraix, situé près du beau village de Sóller, a été déclaré en 1994 site d'intérêt culturel dans la catégorie de monuments en raison de sa grande valeur paysagère, environnementale, historique et culturelle.

 

    

Depuis des temps immémoriaux, le chemin du ravin est la principale voie de communication entre les vallées de Sóller et Fornalutx et celles de l'Ofre, Cúber, Orient ou le monastère de Lluc.

 

Le temps estimé pour parcourir ce chemin est d'environ deux heures, mais tout dépendra de votre rythme et des arrêts que vous pourrez faire. L'idéal est de faire cette belle excursion de manière détendue afin de profiter du paysage et de la nature.

 

Nous vous souhaitons un bon séjour et des expériences magiques !

Blog

Parc Naturel de Mondragó, un vrai paradis
10/06/2022
Parc Naturel de Mondragó, un vrai paradis
Le Parc naturel de Mondragó fait partie des trésors naturels de l’île de Majorque. Venez découvrir sa grande richesse paysagère, ses plages paradisiaques de sable blanc et aux eaux turquoise, et la diversité de sa flore et de sa faune. Classé Parc naturel en 1992 après une grande mobilisation sociale qui voulait y éviter la construction de lotissements, il est aussi considéré Zone naturelle d’intérêt spécial et fait partie du réseau Natura 2000 en tant que Zone de Protection spéciale (ZPS) pour les Oiseaux et Site d’Importance communautaire (SIC). Le parc est situé sur la côte sud-est de l’île, dans la commune de Santanyí, et s’étend sur une surface de plus de 700 hectares, dont 95 accessibles au public. Vous pouvez y accéder facilement depuis tous nos hôtels de Cala d’Or, à seulement 7 km. Nous vous recommandons de vous y rendre en vélo ou à pied, en évitant la voiture, pour profiter au maximum des endroits que vous traversez : Cala Llonga, Portopetro et sa belle baie, les zones rurales…En été, vous pourrez aussi utiliser la ligne régulière du bus 521 qui a un arrêt à quelques mètres de votre hôtel.     Que faire dans le Parc naturel de Mondragó Le Parc naturel de Mondragó peut être visité à pied ou à vélo. À l’entrée, un point d’information vous orientera sur la visite, les lieux intéressants et tous les sentiers de randonnée ou cyclables qui y sont aménagés. Ce sont des circuits courts et faciles, qui peuvent être réalisés même avec des enfants. Ces sentiers vous permettront de pénétrer au cœur de la campagne ou de longer le petit lagon ou le littoral impressionnant. Des siècles d’activité agricole et d’élevage ont marqué son paysage, dans lequel on distingue une grande quantité de murs en pierre sèche et de barraques de roter, des refuges en pierre utilisés pour loger des personnes ou des animaux et ranger des outils, dont la toiture peut être construite avec des poutres ou avec une forme conique (curucull). Vous pourrez aussi trouver des sitges (charbonnières), des cabanes de charbonniers et des fours à chaux, et d’autres éléments tels que des cales de halage pour embarcations, des carrières de grès, des petites constructions défensives et des cachettes de contrebandiers.   La flore Comme le chante Raimon : « la genista florece y en el campo hay rojo de amapolas... » (le genêt fleurit et dans les champs il y a des coquelicots rouges). Au printemps, le parc se montre dans toute sa splendeur, grâce à la diversité des fleurs qui le tapissent ; orchidées, coquelicots, marguerites, mûriers et des arbustes fleuris comme les cistes (Cistus albidus), la gatova (ou Genista lucida, sorte de genêt endémique de Majorque), le romarin (Salvia rosmarinus) et les arbres en fleurs, comme le tamaris. Toutes ces fleurs sont colonisées par une infinité d’insectes pollinisateurs essentiels pour que le cycle naturel se complète. Dans le parc, une multitude d’ateliers pour la prise de conscience de l’environnement sont organisés, dont l’un dans le cadre du programme européen https://www.life4pollinators.eu/, que nous vous recommandons de visiter et auquel nous vous encourageons à participer.   Dans les fonds marins du parc, la posidonie océanique garantit la transparence des eaux et sert de nourriture et de refuge à une multitude d’espèces. Les Îles Baléares sont l’un de ses sanctuaires de conservation, l’une des enclaves de la Méditerranée où cette plante sous-marine est la mieux conservée tout en bénéficiant de la plus haute protection. Selon une publication de Greenpeace, cette plante possède 7 propriétés merveilleuses, en voici quelques-unes : 1) C’est la plante la plus ancienne de la planète, où elle vit depuis 1 000 000 d’années. 2) Les prairies de posidonie sont le lieu de ponte et le refuge de poissons. crustacés et mollusques, favorisant la biodiversité. 3) Elle préserve les plages et protège la côte de l’érosion. 4) Elle fabrique des plages blanches. 5) Elle lutte contre le changement climatique et constitue notre poumon en Méditerranée.     La faune Le Parc naturel de Mondragó a été classé Zone de Protection spéciale pour les Oiseaux. Ici, les amateurs d’ornithologie seront récompensés en ayant la chance de faire de belles observations dans un environnement naturel unique. C’est pourquoi il est recommandé aux visiteurs de faire le moins de bruit possible et de se munir de jumelles. Certains des oiseaux que vous trouverez habituellement dans les cieux de notre parc sont : le martinet noir (Apus apus), les tourterelles (Streptopelia), les huppes fasciées (Upupa epops) ou les cormorans (Phalacrocoracidae). Dans les eaux stagnantes, vous pourrez voir aussi la foulque macroule (Fulica atra) et la gallinule poule d’eau (Gallinula chloropus). Quelques autres espèces que vous pourrez aussi observer : Près du littoral :le faucon Éléonore (Falco eleonorae), le monticole merle-bleu (Monticola solitarius), le puffin des Baléares (Puffinus mauretanicus) , etc. Dans la campagne : la perdrix rouge (Alectoris rufa), le chardonneret élégant (Carduelis carduelis), le milan royal (Milvus milvus), etc.  Plus difficiles à observer : le guêpier d’Europe (Merops apiaster), le martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis), etc. (Peut-être aurez-vous la chance de les apercevoir depuis votre planche de SUP aux heures les plus calmes).   Certains animaux que vous pourriez croiser : la tortue, le hérisson, la martre, le lièvre… Nous vous prions instamment de ne pas les déranger et surtout, de ne pas les toucher.     Les cales du Parc naturel de Mondragó Bien qu’il ne s’agisse pas d’un parc maritime terrestre comme celui de l’Archipel de Cabrera (que nous vous recommandons aussi de visiter ; consultez notre article Cabrera: a day in Paradise 31/05/2021), ce parc est tourné vers la mer dans toute son extension. Il contient plusieurs cales, dont on peut distinguer trois pour leurs eaux cristallines et leur cadre naturel paradisiaque : Cala Mondragó, S’Amarador et Es Borgit. Leurs plages de sable blanc et leurs eaux pleines de vie en font un lieu de rêve pour profiter de la paix dont la nature nous fait cadeau.   Cala Mondragó, également connue comme Caló de sa Font de n’Alis, est la plus proche du centre d’information du parc et la plus facile d’accès. Elle est idéale pour en profiter en famille et en plus de son accès facile, elle dispose d’un restaurant. Elle est considérée comme l’une des 20 meilleures plages de Majorque et même si elle peut être assez fréquentée en plein été, nous sommes certains que vous ne pourrez pas résister à ses eaux turquoise.   S’Amarador est une plage magnifique, complètement vierge, avec du sable fin et une végétation caractéristique de son système dunaire, actuellement en reconstruction. Elle possède aussi un étang formé par un bassin d’eau provenant du torrent qui débouche dans cette cale, où se reproduisent les tortues terrestres. Le toponyme s'Amarador mentionne un ancien usage des étangs qui consistait à submerger pendant un certain temps des bottes de lin et de chanvre pour l’obtention de fibre végétale, ou des troncs pour les rendre plus résistants et les employer ensuite dans la construction d’embarcations ou pour servir de poutres dans le bâtiment. Elle se trouve à seulement 400 mètres de Cala Mondragó et on peut y aller à pied en longeant la côte.     Caló des Borgit est la plus petite et la plus calme, car son accès est un peu plus compliqué. Mais si vous cherchez la tranquillité et à vous éloigner des agglomérations, elle est faite pour vous. Dans cette cale, la mer s’avance en forme de V et elle se caractérise par ses dimensions réduites, une pinède touffue et son sable fin, qui lui donne un aspect très vierge. Entourée de falaises de peu de hauteur, elle offre paix et calme car elle est à l’écart des centres touristiques de la zone. L’accès par la route est simple à condition de bien suivre les indications. En arrivant à une sorte de parking, vous devrez garer votre véhicule et poursuivre les 300 derniers mètres à pied.   Si vous cherchez à passer quelques jours en pleine nature, loin du brouhaha, cet endroit est idéal.   À Inturotel, nous vous invitons à découvrir ce paradis qui, nous en sommes convaincus, va vous enchanter !            
Avantages exclusifs
TOP