Blog

Island people

Reserver
Voir toutes les nouvelles

Nouvelles

Célébrités tombées amoureuses de Majorque

27/04/2021

Majorque est une île dont les gens tombent amoureux. Au fil des siècles, de nombreuses personnalités du monde entier ont été captivées par cette enclave méditerranéenne qui est la nôtre. À différentes époques, des virtuoses du monde de l'art et de la culture comme Frédéric Chopin, George Sand, Charles Chaplin, Robert Graves ou Rubén Darío, pour n'en citer que quelques-uns, ont passé de longues périodes sur l'île, vantant ses charmes (« le plus bel endroit dans le monde », c'est ainsi que Chopin a décrit Majorque).

 

Au milieu du 20e siècle, l'arrivée de Grace Kelly et du prince Rainier de Monaco a fait grand bruit sur l'île. Tous deux étaient fans de Majorque, qu'ils avaient choisie pour leur lune de miel. Lorsqu'ils n'étaient pas poursuivis par des photographes, ils prenaient plaisir à naviguer et à contempler la nature puissante et subtile de notre petite terre.

 

Une heureuse coïncidence !

 

Certaines personnes planifient une escapade ou un voyage, mais d'autres retrouvent le paradis comme par magie. Ce fut le cas du populaire acteur Errol Flynn. Flynn se dirigeait vers Gibraltar sur son bateau, mais une tempête le contraint à faire escale à Majorque. Un seul lever de soleil a suffi à le faire tomber désespérément amoureux de l'île et il est resté ici pendant plusieurs semaines, au cours desquelles il a organisé de célèbres fêtes de société.

 

L'acteur Michael Douglas est venu à Majorque avec sa première femme, Diandra Luker, qui avait toujours passé l'été sur l'île. Pendant de nombreuses années, ils ont apprécié leur magnifique et emblématique domaine ici - S'Estaca, sur la côte de Deià. S’Estaca a été construit au 19e siècle par un autre illustre visiteur, l'archiduc Louis-Salvator d'Autriche, comme un gage de son amour pour Catalina Homar, la femme paysanne avec qui il a vécu une longue aventure.

 

Des célébrités intégrées au paysage

 

Certaines personnes célèbres vivent sur l'île depuis de nombreuses années mais parviennent toujours à passer inaperçues. C'est le cas d'Annie Lennox, la compositrice-interprète qui a remporté l'Oscar de la meilleure chanson en 2004 avec Into the West du film Le Seigneur des anneaux : Le retour du roi. Lennox s'amuse à se promener et à prendre des photos de la nature de Majorque, à faire du shopping dans les marchés écologiques de l'île et à soutenir des initiatives sociales telles que « Salvem Mallorca ».

 

Le joueur de tennis allemand Boris Becker a également vécu pendant de nombreuses années dans une belle résidence au centre de l'île, se délectant de la paix et de la tranquillité que sa vie quotidienne trépidante lui offrait à peine.  

 

Cala d'Or, un refuge pour les artistes

 

Cala d'Or, paradis naturel avec de belles criques (Cala Gran, Cala Petita, Cala Esmeralda, Cala Ferrera et Cala Serena), abritait des personnalités réputées pour leur sensibilité artistique. À partir des années 1970, nous avons commencé à voir des chanteurs comme Rita Pavone, Juan Manuel Serrat et Camilo Sesto se promener parmi ses maisons de style ibizenco, ainsi que des écrivains et des acteurs de renommée internationale, tandis que le photographe Planas Montanyà immortalisait ce décor majorquin avec une atmosphère d’Ibiza de son hélicoptère. 

 

L'auteur-compositeur-interprète catalan Joan Manuel Serrat s'est réfugié à Cala d'Or, où ses parents avaient une résidence d'été, pour composer certaines des chansons de son célèbre disque de 1971, « Mediterraneo ». Il fit apporter un piano à la maison sur une charrette tirée par des ânes, afin de pouvoir répéter avec son ami, le musicien Ricard Miralles

 

 

Camilo Sesto, quant à lui, a également résidé à Cala d'Or pendant de nombreuses années. Il était très courant de le voir flâner au bord de la mer, profitant de ce bel endroit, dont il jouissait pour se détendre entre les concerts.

 

Au cours de ces étés des années 60 et 70, le Bar Fernando, toujours ouvert aujourd'hui, s'est transformé en une sorte de salle de concert improvisée, où Serrat et Camilo Sesto s'asseyaient avec une guitare et ravissaient toutes les personnes présentes avec leurs chansons.

 

Et c'est précisément à Cala d'Or que se trouvent les hôtels Inturotel de Majorque, où vous pourrez vivre la meilleure expérience insulaire lors de vos prochaines vacances.

Blog

Parc Naturel de Mondragó, un vrai paradis
10/06/2022
Parc Naturel de Mondragó, un vrai paradis
Le Parc naturel de Mondragó fait partie des trésors naturels de l’île de Majorque. Venez découvrir sa grande richesse paysagère, ses plages paradisiaques de sable blanc et aux eaux turquoise, et la diversité de sa flore et de sa faune. Classé Parc naturel en 1992 après une grande mobilisation sociale qui voulait y éviter la construction de lotissements, il est aussi considéré Zone naturelle d’intérêt spécial et fait partie du réseau Natura 2000 en tant que Zone de Protection spéciale (ZPS) pour les Oiseaux et Site d’Importance communautaire (SIC). Le parc est situé sur la côte sud-est de l’île, dans la commune de Santanyí, et s’étend sur une surface de plus de 700 hectares, dont 95 accessibles au public. Vous pouvez y accéder facilement depuis tous nos hôtels de Cala d’Or, à seulement 7 km. Nous vous recommandons de vous y rendre en vélo ou à pied, en évitant la voiture, pour profiter au maximum des endroits que vous traversez : Cala Llonga, Portopetro et sa belle baie, les zones rurales…En été, vous pourrez aussi utiliser la ligne régulière du bus 521 qui a un arrêt à quelques mètres de votre hôtel.     Que faire dans le Parc naturel de Mondragó Le Parc naturel de Mondragó peut être visité à pied ou à vélo. À l’entrée, un point d’information vous orientera sur la visite, les lieux intéressants et tous les sentiers de randonnée ou cyclables qui y sont aménagés. Ce sont des circuits courts et faciles, qui peuvent être réalisés même avec des enfants. Ces sentiers vous permettront de pénétrer au cœur de la campagne ou de longer le petit lagon ou le littoral impressionnant. Des siècles d’activité agricole et d’élevage ont marqué son paysage, dans lequel on distingue une grande quantité de murs en pierre sèche et de barraques de roter, des refuges en pierre utilisés pour loger des personnes ou des animaux et ranger des outils, dont la toiture peut être construite avec des poutres ou avec une forme conique (curucull). Vous pourrez aussi trouver des sitges (charbonnières), des cabanes de charbonniers et des fours à chaux, et d’autres éléments tels que des cales de halage pour embarcations, des carrières de grès, des petites constructions défensives et des cachettes de contrebandiers.   La flore Comme le chante Raimon : « la genista florece y en el campo hay rojo de amapolas... » (le genêt fleurit et dans les champs il y a des coquelicots rouges). Au printemps, le parc se montre dans toute sa splendeur, grâce à la diversité des fleurs qui le tapissent ; orchidées, coquelicots, marguerites, mûriers et des arbustes fleuris comme les cistes (Cistus albidus), la gatova (ou Genista lucida, sorte de genêt endémique de Majorque), le romarin (Salvia rosmarinus) et les arbres en fleurs, comme le tamaris. Toutes ces fleurs sont colonisées par une infinité d’insectes pollinisateurs essentiels pour que le cycle naturel se complète. Dans le parc, une multitude d’ateliers pour la prise de conscience de l’environnement sont organisés, dont l’un dans le cadre du programme européen https://www.life4pollinators.eu/, que nous vous recommandons de visiter et auquel nous vous encourageons à participer.   Dans les fonds marins du parc, la posidonie océanique garantit la transparence des eaux et sert de nourriture et de refuge à une multitude d’espèces. Les Îles Baléares sont l’un de ses sanctuaires de conservation, l’une des enclaves de la Méditerranée où cette plante sous-marine est la mieux conservée tout en bénéficiant de la plus haute protection. Selon une publication de Greenpeace, cette plante possède 7 propriétés merveilleuses, en voici quelques-unes : 1) C’est la plante la plus ancienne de la planète, où elle vit depuis 1 000 000 d’années. 2) Les prairies de posidonie sont le lieu de ponte et le refuge de poissons. crustacés et mollusques, favorisant la biodiversité. 3) Elle préserve les plages et protège la côte de l’érosion. 4) Elle fabrique des plages blanches. 5) Elle lutte contre le changement climatique et constitue notre poumon en Méditerranée.     La faune Le Parc naturel de Mondragó a été classé Zone de Protection spéciale pour les Oiseaux. Ici, les amateurs d’ornithologie seront récompensés en ayant la chance de faire de belles observations dans un environnement naturel unique. C’est pourquoi il est recommandé aux visiteurs de faire le moins de bruit possible et de se munir de jumelles. Certains des oiseaux que vous trouverez habituellement dans les cieux de notre parc sont : le martinet noir (Apus apus), les tourterelles (Streptopelia), les huppes fasciées (Upupa epops) ou les cormorans (Phalacrocoracidae). Dans les eaux stagnantes, vous pourrez voir aussi la foulque macroule (Fulica atra) et la gallinule poule d’eau (Gallinula chloropus). Quelques autres espèces que vous pourrez aussi observer : Près du littoral :le faucon Éléonore (Falco eleonorae), le monticole merle-bleu (Monticola solitarius), le puffin des Baléares (Puffinus mauretanicus) , etc. Dans la campagne : la perdrix rouge (Alectoris rufa), le chardonneret élégant (Carduelis carduelis), le milan royal (Milvus milvus), etc.  Plus difficiles à observer : le guêpier d’Europe (Merops apiaster), le martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis), etc. (Peut-être aurez-vous la chance de les apercevoir depuis votre planche de SUP aux heures les plus calmes).   Certains animaux que vous pourriez croiser : la tortue, le hérisson, la martre, le lièvre… Nous vous prions instamment de ne pas les déranger et surtout, de ne pas les toucher.     Les cales du Parc naturel de Mondragó Bien qu’il ne s’agisse pas d’un parc maritime terrestre comme celui de l’Archipel de Cabrera (que nous vous recommandons aussi de visiter ; consultez notre article Cabrera: a day in Paradise 31/05/2021), ce parc est tourné vers la mer dans toute son extension. Il contient plusieurs cales, dont on peut distinguer trois pour leurs eaux cristallines et leur cadre naturel paradisiaque : Cala Mondragó, S’Amarador et Es Borgit. Leurs plages de sable blanc et leurs eaux pleines de vie en font un lieu de rêve pour profiter de la paix dont la nature nous fait cadeau.   Cala Mondragó, également connue comme Caló de sa Font de n’Alis, est la plus proche du centre d’information du parc et la plus facile d’accès. Elle est idéale pour en profiter en famille et en plus de son accès facile, elle dispose d’un restaurant. Elle est considérée comme l’une des 20 meilleures plages de Majorque et même si elle peut être assez fréquentée en plein été, nous sommes certains que vous ne pourrez pas résister à ses eaux turquoise.   S’Amarador est une plage magnifique, complètement vierge, avec du sable fin et une végétation caractéristique de son système dunaire, actuellement en reconstruction. Elle possède aussi un étang formé par un bassin d’eau provenant du torrent qui débouche dans cette cale, où se reproduisent les tortues terrestres. Le toponyme s'Amarador mentionne un ancien usage des étangs qui consistait à submerger pendant un certain temps des bottes de lin et de chanvre pour l’obtention de fibre végétale, ou des troncs pour les rendre plus résistants et les employer ensuite dans la construction d’embarcations ou pour servir de poutres dans le bâtiment. Elle se trouve à seulement 400 mètres de Cala Mondragó et on peut y aller à pied en longeant la côte.     Caló des Borgit est la plus petite et la plus calme, car son accès est un peu plus compliqué. Mais si vous cherchez la tranquillité et à vous éloigner des agglomérations, elle est faite pour vous. Dans cette cale, la mer s’avance en forme de V et elle se caractérise par ses dimensions réduites, une pinède touffue et son sable fin, qui lui donne un aspect très vierge. Entourée de falaises de peu de hauteur, elle offre paix et calme car elle est à l’écart des centres touristiques de la zone. L’accès par la route est simple à condition de bien suivre les indications. En arrivant à une sorte de parking, vous devrez garer votre véhicule et poursuivre les 300 derniers mètres à pied.   Si vous cherchez à passer quelques jours en pleine nature, loin du brouhaha, cet endroit est idéal.   À Inturotel, nous vous invitons à découvrir ce paradis qui, nous en sommes convaincus, va vous enchanter !            
Avantages exclusifs
TOP